Et en septembre…

 

Capture d_écran 2017-08-16 à 12.29.41

Que va-t-il se passer en septembre ?
De quoi sera fait notre quotidien ?
Pour tous, c’est le retour à la réalité.
Allons-nous attendre tranquillement que d’autres decident de notre destin ?
Allons-nous regarder notre société agoniser sans rien faire ?
Allons-nous tolérer encore longtemps les escrocs qui nous gouvernent ?
Combien faut-il de gens courageux pour rétablir une véritable démocratie ?
Dès le mois de septembre
INFORMONS-NOUS !
EVEILLONS-NOUS !
UNISSONS-NOUS !
ET AGISSONS TOUS ENSEMBLE !

Obeissance

On y va doucement mais sûrement.

 

A méditer !

Pour bien comprendre qu’être antisioniste ce n’est pas être antisémite.

Résolution 3379 : Assimilation du Sionisme au racisme.

Thèse ONU du 10.11.1975 au 16.12.1991

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE,

RAPPELANT sa résolution 1904 du 20 novembre 1963, promulguant la Déclaration des Nations Unies sur l’Elimination de Toutes les Formes de Discrimination Raciale, et en particulier son affirmation que “toute doctrine de différenciation ou de supériorité raciales est toujours scientifiquement fausse, moralement condamnable, socialement injuste et dangereuse”, et son cri d’alarme face aux “manifestations de discrimination raciale qui ont encore lieu dans quelques régions du monde, et dont certaines sont imposées par des gouvernements par le biais de mesures législatives, administratives ou autres”,

RAPPELANT EN OUTRE que, dans sa résolution 3151 G du 14 décembre 1953, l’Assemblée générale avait condamné, entre autres, l’alliance impie entre le racisme sud-africain et le sionisme,

PRENANT ACTE de la Déclaration de Mexico sur l’Égalité des Femmes et Leur Contribution au Développement et à la Paix, en 1975, proclamée par la Conférence Mondiale de l’Année Internationale des Femmes, qui s’est tenue à Mexico du 19 juin au 2 juillet 1975, et qui a promulgué le principe selon lequel “la coopération et la paix internationales requièrent la réalisation de la libération et de l’indépendance nationale, l’élimination du colonialisme et du néo-colonialisme, de l’occupation étrangère, du Sionisme, de la ségrégation et de la discrimination raciale sous toutes ses formes, ainsi que la reconnaissance de la dignité des peuples et de leur droit à l’autodétermination “,

PRENANT ACTE EN OUTRE de la résolution 77 , adoptée par l’Assemblée des Chefs d’États et de Gouvernements des Organisations de l’Unité Africaine, lors de sa douzième session ordinaire, tenue à Kampala, du 28 juillet au 1er août 1975, qui a estimé “que le régime raciste en Palestine occupée et le régime raciste au Zimbabwe et en Afrique du Sud ont une origine impérialiste commune, qu’ils forment un tout et ont la même structure raciste, et qu’ils sont organiquement liés dans leur politique destinée à opprimer la dignité et l’intégrité de l’être d’humain”,

PRENANT ACTE ÉGALEMENT de la Déclaration Politique et Stratégique de Renforcer la Paix et la Sécurité Internationales et d’Intensifier la Solidarité et l’Assistance mutuelle entre les Pays Non-Alignés, adoptée lors de la Conférence des Ministres des Affaires Etrangères des Pays Non-Alignés, qui s’est tenue à Lima, du 25 au 30 août 1975, qui a très sévèrement condamné le Sionisme comme une menace pour la paix et la sécurité du monde, et a appelé tous les pays à s’opposer à cette idéologie raciste et impérialiste,

DÉCRÈTE que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale.

16 ans plus tard, l’ONU reviendra sur sa décision au moyen d’une autre résolution.
Remarquons pour être exact et complet que la première « Résolution » était accompagnée de « motivations », et la deuxième « non ».
Chacun en tirera les conséquences logiques et sémantiques qu’il convient.

http://www.listeantisioniste.com/archives/category/sionisme/

 

Maladie de Lyme: Affaiblissement contrôlé des populations et enrichissement de Big pharma.

 

Maladie de Lyme

Illustration_Obs_Lyme

C’est un savant fou nazi exfiltré d’Allemagne par les Américains après-guerre et employé dans un laboratoire dédié à la guerre bactériologique, d’où se seraient échappées des tiques mutantes. Une thèse conspirationniste, inspirée par un livre farfelu, publié il y a 12 ans et maintes fois battue en brèche.
L’Obs du 11 juillet 2016 consacre sa une à « La maladie de Lyme, l’épidémie qu’on vous cache ». Causée par une bactérie transmise par les tiques, cette dernière serait en pleine explosion. Elle ferait l’objet en France d’un sous-diagnostic massif, croit savoir l’hebdomadaire, qui parle à ce sujet de « scandale sanitaire ».
Deux questions de bon sens, au moins, se posent immédiatement à la lecture de ce dossier. Les tiques étant connues de temps immémoriaux, quel facteur pourrait expliquer une recrudescence de la maladie de Lyme, dans des pays de plus en plus urbanisés comme la France ? Par ailleurs, pourquoi la maladie serait-elle devenue, comme croit le savoir L’Obs, résistante au traditionnel traitement à base d’antibiotiques ? Il est considéré comme efficace, à condition de l’administrer le plus tôt possible.
C’est ici qu’intervient l’archétype du savant fou. Selon L’Obs, des tiques mutantes aux pouvoirs de contamination accrus se seraient échappées d’un laboratoire, où les Américains ont fait travailler, dans les années 1950, un spécialiste de la guerre biologique, exfiltré de l’Allemagne nazie.
L’Obs ne cite pas sa source, mais c’est très probablement un livre publié en 2004 par un auteur américain, Michael C. Carroll, « Laboratoire 257 : la troublante histoire du laboratoire biologique gouvernemental secret de Plum Island » (« Lab 257 : The Disturbing Story of the Government’s Secret Plum Island Germ Laboratory », jamais traduit en français).
Il y a beaucoup de Michael C. Carroll, y compris un chercheur de la Harvard Medical School. Le Michael Christopher Carroll qui nous occupe se présente sur son site1 comme un juriste d’affaires, ayant écrit son livre pendant une année sabbatique.
Le laboratoire 257 se trouve à Plum Island. Cette petite île abrite le Centre sur la maladie animale de New York (Plum Island animal disease center of New York, PIADCNY), un organisme fédéral. Il est spécialisé dans les recherches sur les maladies du bétail. Pendant la guerre froide, il a travaillé sur des armes biologiques ciblant le cheptel. Ce n’est pas secret.
Il est exact, également, que les Américains ont exfiltré des scientifiques allemands, dans le cadre de l’opération Paperclip. Certains avaient étudié des armes biologiques utilisables contre le bétail, au laboratoire de l’île de Riems, dans le nord de l’Allemagne. Le savant qu’évoquent Michael C. Carroll et L’Obs s’appelait Erich Traub (1906-1985).
C’est sur ce fond de vérité historique qu’a été brodé un motif totalement fantaisiste. Le ministère de l’Agriculture américain l’a plusieurs fois répété depuis la sortie du livre : personne n’a jamais travaillé sur la maladie de Lyme à Plum Island. Eric Traub lui-même n’y a jamais mené de recherche. Il a simplement visité le site ! Il n’était pas spécialiste des tiques, mais de la fièvre aphteuse. Pressé par un journaliste de l’Associated Press, Michael C. Carroll a d’ailleurs admis dès 2004 qu’il n’avait « aucune preuve directe »2 de ce qu’il avançait.
L’élément le plus fort invoqué à l’appui de cette thèse est en fait une simple coïncidence géographique. Lyme, la petite ville du Connecticut qui a donné son nom à la maladie, se trouve dans le Connecticut, à quelques dizaines de kilomètres de Plum Island, à vol d’oiseau. C’est là que des chercheurs ont dressé, en 1975, un tableau synthétique de ce qu’ils ont appelé « l’arthrite de Lyme ». Ils avaient observé une recrudescence inhabituelle chez des enfants d’oligoarthrite, et ils l’avaient attribuée à des bactéries du genre Borrelia, transmises par des tiques.
En réalité, ces chercheurs n’étaient pas les premiers à observer ce qui allait devenir la maladie de Lyme. Les autres foyers repérés étaient dispersés en Europe et en Amérique du Nord, à des milliers de kilomètres de Plum Island.
La rumeur va néanmoins bon train. Elle circulait déjà sur le Web3, et il y a tout lieu de penser que L’Obs va l’amplifier considérablement. Si un agent dangereux a échappé à son créateur dans cette affaire, ce n’est pas une tique, mais une rumeur anxiogène.

Nous avons tous le devoir de ne pas nous laisser faire.

ignorance

Il y a quelques jours, j’ai déposé une tierce opposition (recours) contre un jugement frauduleux  prononcé à la cour d’appel de Chambéry, dans une affaire identique à la mienne. Un ami Savoisien est en train de se faire mettre à poil par le système mafieux.

Capture d’écran 2017-06-30 à 17.35.48.png

Je met en lettre ouverte le courrier anonyme que j’ai reçu hier de la part du tribunal de Chambéry. Vous pouvez aussi lire ma réponse. Capture d’écran 2017-06-30 à 17.36.06.png

Capture d’écran 2017-06-30 à 17.36.17.png

IMG_0921

Nous devons absolument sortir de l’ignorance, de l’oubli et du mépris.

Notre devoir est de rétablir l’état de droit.

Thierry Borne